maison de santé pluri-professionnelle

Qu’est-ce qu’une maison de santé ?

Depuis 2007, de nouveaux acteurs sont apparus dans le paysage médical français : les maisons de santé pluri-professionnelles (MSP). Quelle est à la particularité de ces structures ? A quoi servent-elles et comment sont-elles constituées ? Dans les lignes qui suivent, nous intéresserons à ces nouvelles structures médicales.

Qu’appelle-t-on maison de santé ?

Créée pour permettre une meilleure prise en compte du vieillissement de la population et des maladies chroniques, la maison de santé répond au besoin sans cesse croissant des médecins libéraux de travailler ensemble.

maison de santé pluri-professionnelle
Une maison de santé pluri-professionnelle est un établissement d’un genre nouveau regroupant dans un même lieu un ensemble de professionnels de la santé qui coordonnent leurs actions pour une meilleure prise en charge des malades.

Structures médicales ayant la qualité de personnes morales, les MSP proposent des actions de prévention, ainsi qu’un ensemble de services de santé de proximité sans hospitalisation. Elles s’inscrivent dans la droite ligne de l’évolution des modes de soin souhaités par de nombreux praticiens. L’une de leurs prérogatives est de favoriser la coordination et l’ouverture des acteurs d’éducation et de prévention déjà présents dans les territoires.

L’une des caractéristiques des MSP est que les professionnels de santé qu’elle regroupe exercent de façon libérale. Cette équipe de professionnels de la santé dispense de façon prioritaire des soins primaires. Les MSP peuvent exercer en tant que premier recours ou second recours. Leurs professionnels sont réunis autour d’un projet commun et interviennent de façon coordonnée dans la prise en charge des patients.

Dans une maison de santé, on trouve d’abord des professionnels médicaux comme des sages-femmes, des chirurgiens-dentistes, ainsi que des médecins généraliste et spécialistes. On y trouve parfois des biologistes et des pharmaciens. On y trouve également des auxiliaires médicaux, à l’instar des :

  • diététiciens,
  • prothésistes et orthésistes pour l’appareillage de personnes handicapées,
  • opticiens lunetiers,
  • audioprothésistes,
  • manipulateurs d’électroradiologie,
  • orthoptistes,
  • orthophonistes,
  • psychomotriciens,
  • ergothérapeutes,
  • pédicure-podologues,
  • masseur-kinésithérapeutes.

Les professionnels exerçant dans les maisons de santé collaborent avec des professionnels d’autres spécialités médicales comme les ostéopathes, les psychothérapeutes, les psychologues, etc. Ils travaillent également en collaboration avec des établissements et services sociaux et médico-sociaux, tels que les IME, les EHPAD, les assistants sociaux… Ils collaborent aussi avec les cliniques, les hôpitaux et les centres de santé.

L’une des particularités des maisons de santé est qu’elles n’offrent pas d’hébergement. Elles dispensent uniquement des soins ambulatoires. L’ensemble des professionnels qui les constituent peuvent exercer sur un ou plusieurs sites.

A quoi répond sa création ?

Les maisons de santé sont nées de la tentative d’intégrer les différents professionnels de santé du territoire et de surmonter cette condition de séparation qui caractérisait le travail du médecin généraliste et des médecins libéraux. Il s’agit d’agréger dans un espace partagé des services et des professionnels dispersés sur le territoire, supprimant ainsi le fardeau de devoir courir d’une clinique à l’autre.

La ruée vers les urgences pour les petites urgences domestiques peut se transformer en recours à la maison de santé pour trouver tous les professionnels dont vous avez besoin. La vraie nouveauté est la possibilité d’avoir des soins de santé tous les jours, pour les besoins les plus disparates. Différents services peuvent être contactés chaque jour, y compris ceux pour les maladies chroniques comme le diabète et l’insuffisance cardiaque.

soins médicaux
Ces structures sanitaires sont une tentative de donner une réponse concrète au besoin toujours plus urgent de soins de santé à la portée des citoyens. Ils sont joignables sans avoir besoin de faire de longues et dérangeantes files d’attente aux urgences.

Quelle est la vocation des maisons de santé ?

Les professionnels qui exercent au sein d’une maison de santé ont avant tout pour objectif de travailler ensemble. Ces structures sanitaires d’un genre nouveau visent l’amélioration des conditions dans lesquels les médecins libéraux exercent. Ceux qui y exercent peuvent facilement dégager du temps personnel et pouvoir adapter leur temps de travail. Ils exercent avec plus de sécurité et peuvent plus facilement intéresser des jeunes professionnels et passer le relais.

Les MSP renforcent les liens entre les différents techniciens de la santé. Ils visent à juguler l’isolement des professionnels de santé qui choisissent d’exercer en libéral. Les MSP ont pour ambition d’élargir l’horizon de la pratique professionnelle et rendre la prévention plus locale.

Grâce aux MSP, les autorités sanitaires veulent améliorer et faciliter une prise en charge globale et coordonnée des patients. Ces structures sanitaires visent à étoffer et rendre plus accessible les soins offerts aux habitants des territoires. Elles offrent aux patients un cadre de soins plus attractif et plus convivial. L’une de leurs missions est de garantir un parcours de santé coordonné grâce à une intervention concertée des professionnels.

Une autre mission chère aux MSP est de favoriser l’éducation et la prévention. Pour ce faire, elles sont chargées de sensibiliser les populations sur les thématiques de santé et d’élaborer une prise en charge plus holistique des patients. En lien avec les problèmes sanitaires du territoire, elles proposent également des actions d’éducation et de prévention ciblées.

Quelle est la caractéristique des soins dispensés par ces maisons ?

Ce nouveau modèle d’organisation a pour objectif la réalisation d’une meilleure prise en charge des pathologies affectant les patients. Cet objectif est poursuivi par la coordination des horaires des médecins, la mise en réseau des dossiers médicaux des patients et par une étroite collaboration des médecins avec d’autres personnalités professionnelles (infirmière, assistante sociale).

Le pilier fondamental de la santé territoriale reste inchangé, c’est-à-dire la relation de confiance du patient avec son médecin. Par conséquent, chaque citoyen peut continuer à contacter son médecin. Cependant, à la maison de santé, il y a une présence médicale dix heures par jour du lundi au vendredi.

La maison de santé n’est pas une structure d’urgence et les services fournis s’adressent uniquement aux patients des médecins de famille. Ces patients peuvent réserver des examens et des visites de spécialistes au secrétariat de la maison de santé.

L’une des caractéristiques des soins dispensés dans les MSP est la continuité. La logique de travail de ces structures est le suivi à long terme. La tenue d’un dossier médical individuel et pluridisciplinaire permet de prodiguer des soins plus appropriés en tenant compte de tout l’historique médical des patients.

Une autre caractéristique est la permanence. Dix heures par jour, du lundi au samedi, les patients peuvent prendre rendez-vous au téléphone ou en se rendant sur place. Ces maisons assurent aussi une permanence durant le week-end et les jours fériés. Ainsi les soins kinés et infirmiers sont dispensés quelle que soit l’heure en cas de nécessité.

Les gestionnaires des maisons de santé veillent à ce que les soins que dispensent leurs structures soit très accessibles. Ces soins sont accessibles non seulement aux assurés des mutuelles de santé, mais également aux personnes qui ne disposent d’aucune couverture médicale. Afin de favoriser l’accès de toutes les populations à leurs services, les maisons de santé disposent le plus souvent de traducteurs.

prise en charge médicale
Des efforts sont faits pour une plus grande intégration de l’action médicale. En plus des soins curatifs, des actions de prévention sont également menées. Les maisons de santé pluri-disciplinaires organisent fréquemment des campagnes de vaccination et de dépistage de diverses pathologies. Elles font aussi de l’éducation.

Comment créer une maison de santé ?

L’appellation « maison de santé » n’étant pas labellisée, n’importe quelle structure médicale peut faire usage du terme « maison de santé ». Toutefois, dès qu’une structure fait appel à des fonds publics, elle doit respecter un cahier de charge mis au point par DGCOS (Direction générale de l’offre de soins). Dans ce cas la maison de santé doit disposer d’au moins deux médecins et d’un professionnel paramédical.

Un investissement conséquent est nécessaire pour créer et faire fonctionner une maison de santé. La plupart des structures qui réussissent sont mises en place par un leader qui fait l’investissement initial. Le coût d’investissement et de fonctionnement des maisons de santé est ainsi largement supérieurs à ceux des cabinets médicaux. L’assurance maladie et les collectivités territoriales financent également la création de maisons de santé.

Pour bénéficier de financement publics, une MSP doit être implantée sur un territoire ayant un déficit en offre de soins. Cette implantation doit également être en cohérence avec l’approche plus globale d’aménagement du territoire. Le projet de MSP ne doit pas se faire dans une zone urbaine selon la définition de l’INSEE. De ce qui précède, il est essentiel d’effectuer une étude d’opportunité préalablement à l’implantation d’une MSP.

Cette étude effectuée par des professionnels de la santé doit justifier que le territoire a réellement besoin d’une MSP. Elle doit aussi vérifier la cohérence entre l’implantation de la MSP et le projet d’aménagement du territoire. Elle doit aussi vérifier que les professionnels qui constituent la maison de santé ont réellement la volonté d’inscrire leur projet dans les objectifs définis. Elle doit aussi vérifier la volonté des élus locaux à affecter des locaux de façon pérenne à la réalisation du projet de MSP

Plus de 1200 maisons de santé ont vu le jour dans l’hexagone. Ces structures sont de plus en plus prisées d’un nombre croissant de professionnels, en particulier les jeunes diplômés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *